Narcisse Gabillaud, 1862-1925

Narcisse Gabillaud naît le 22 mai 1862 à Irleau, commune du Vanneau, dans le marais poitevin deux-sévrien. Il est le fils unique de Jacques Gabillaud, menuisier dans ce village et de Rose Moinard, couturière.
ascendance N G
Il est dispensé de ses obligations militaires de par son engagement décennal.
Il est d’abord nommé instituteur adjoint, il exerce dans les communes de Breuil-Chaussée, Courlay, et Saint-Laurs. C’est le 11 octobre 1884 qu’il prendra ses fonctions d’instituteur titulaire à Moulins, et y restera toute sa carrière.
Il se marie en 1886 avec Anastasie Joséphine Fonteneau, originaire de Loublande. A la naissance d’Anastasie en 1857 Loublande n’était pas encore une commune, la paroisse dépendait de Saint-Pierre des Échaubrognes, ce n’est qu’en 1862 que Loublande obtiendra le statut de commune.

Après avoir enseigné comme instituteur adjoint dans les communes de Breuil-Chaussée, Courlay, Saint-Laurs, il est nommé instituteur principal de l’école publique de Moulins et prendra ses fonctions le 11 octobre 1884.
Il est un instituteur sévère, mais apprécié des ses élève. En effet il n’hésite pas à les sortir de leur classe pour des promenades en campagne, les encourageant à rechercher des pierres ouvrées pour compléter ses recherches archéologiques, et récompensera ceux qui lui en rapportent d’une barre de chocolat.
Il œuvre beaucoup pour l’hygiène et réussira à imposer des mesures envers celle-ci. Pendant l’épidémie de fièvre typhoïde de 1891, il fournit cent kilos de sulfate de cuivre pour la désinfection du linge et des habitations des indigents frappés par la maladie. Cette dépense est remboursée plus tard par la commune.
Il lutte aussi contre l’illettrisme en créant en 1897 des cours du soir pour les adultes les mois d’hiver. Si les cours sont gratuits, les participants ont à leur charge les frais de chauffage et d’électricité. Ces cours seront toujours assurés en 1924 par son successeur.
Fervent défenseur de la laïcité, il aura en 1906 quelques déboires avec les autorités communales et cléricales de Moulins. Il est au cœur de l’affaire du crucifix: par ordre du gouvernement tout signe religieux doit être enlever des classes d’école publique. N. Gabillaud retira celui de sa classe malgré l’opposition de la municipalité. Le maire n’ayant pas récupérer l’objet incriminé, racheta un nouveau crucifix et le réinstalla dans la classe de l’instituteur. Mais ce geste lui sera préjudiciable, il sera révoqué de ses fonctions de maire.

Classe 1896-1897
Classe 1896-1897

En 1919 les habitants lui témoignent leurs respect en l’élisant maire de la commune, il succède à Célestin Audouit. Sous son mandat, il fait installé une pompe pour le quartier de la Boistauderie, certaines habitations n’avaient pas l’eau courante , l’’ancienne maison d’école des garçons, attenante à la mairie, servira aux Services téléphoniques, il  a été l’un des acteurs pour la création d’une ligne d’autobus passant par Moulins, la création d’une agence postale, le raccordement au réseau électrique.
Il est réélu maire le 17 mai 1925, mais décèdera 1 mois plus tard, le 18 juin 1925. Paul BAZIN lui succèdera

Passionné d’histoire et d’archéologie, Narcisse Gabillaud procède à des sondages, puis il entreprend des fouilles sur le site de la Barbinière de Moulins. Les aides de l’état ne suffisant pas pour continuer les fouilles, il les financent en partie. Il reçoit d’éminentes personnalités et les guide sur les sites les plus intéressants de la région, principalement les rochers gravés de Vaux à Saint-Aubin de Baubigné et la Barbinière de Moulins.

En 1907, suite à une dégradation intensive des rochers de Pyrome pour l’extraction du quartz, il fait la demande pour le classement des rochers et les alentours. Le 8 juin 1909, par arrêté ministériel, les rochers de Pyrome, soit 2325m², sont classés parmi les « Sites et monuments Naturels des Deux-Sèvres ».

Arrêté ministériel pour le classement des rochers
Le Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts.

Vu la loi du 21 avril 1906 organisant la protection des sites et monuments naturels de caractère artistique.
Vu l’avis émis par la Commission départementale des sites et monuments naturels dans sa séance du 10 mai 1907.
Vu l’engagement en date du 7 août 1907 prie par M. Charles Emmanuel Cesbron-Lavaud, propriétaire ; Sur la proposition du Sous-Secrétaire d’Etat des Beaux-Arts,

ARRETÉ

Article 1:
Les Rochers de Pyrôme, dans la commune de La Chapelle-Largeau (Deux-Sèvres) sont classés parmi sites et monuments naturels de caractère artistique.
Article 2:
Le présent arrêté sera notifié au Préfet du département des Deux-Sèvres et à M. Cesbron-Lavaud, propriétaire, qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne, de son exécution.

PARIS, le 8 juin 1909
Gaston DOUMERGUE

Il est connu pour ses nombreux travaux et publications ayant trait à l’archéologie, l’histoire, et le folklore régional.

Il est membre de la « Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres »

À Moulins, une rue porte son nom, l’aire de détente aménagée en 2021 près du moulin à Pyrôme s’appelle « L’Espace Narcisse Gabillaud« 

Bulletin de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres: Éloge funèbre

Narcisse Gabillaud (1862-1925)

M. Narcisse Gabillaud, maire de Moulins, instituteur honoraire, officier de l’Instruction publique, officier du Mérite agricole, correspondant du Ministre de l’Instruction publique, membre de plusieurs Sociétés savantes, mort à Moulins le 20 juin 1925, était né au Vanneau le 22 mai 1862.
Successivement instituteur-adjoint à Breuil-Chaussée, Courlay, Saint-Laurs, il fut nommé titulaire à Moulins en 1884, où il resta jusqu’à sa retraite en 1919.
Dans ces différentes communes, il montra les qualités d’un excellent maître et se consacra tout entier à l’instruction et à l’éducation des nombreux élèves qui lui furent confiés.
Homme public, M. Gabillaud a été un citoyen accompli que la jolie petite bourgade de Moulins doit être fière d’avoir possédé. Il a été mêlé à l’administration municipale, d’abord comme secrétaire de mairie, ensuite comme conseiller municipal et maire, et a mis au service de tous, son expérience, son jugement droit, son intelligence complète des affaires. Il était écouté avec déférence et ses avis prévalaient souvent.
Toute sa vie, il s’est occupé d’histoire et d’archéologie et a découvert la station gallo-romaine de la Barbinière. Il possédait un cabinet d’antiquités intéressant et de très importantes séries de documents historiques recueillis dans le pays.
Les œuvres de M. Gabillaud ont, en grande partie, paru dans les Mémoires et les Bulletins des diverses Sociétés dont il était membre. Il laisse sur l’histoire de Moulins de nombreux matériaux qui devraient bien être publiés par la famille.
M. Gabillaud sera l’objet de très vifs regrets, non seulement de la part des habitants de la petite commune de Moulins, auxquels il a donné pendant de longues années, les preuves du plus entier dévouement, mais encore de tous les confrères qui ont pu connaître de près cette nature profondément sympathique, et apprécier ce travailleur aussi infatigable que modeste.

Léonce CATHELINEAU.

Source Gallica (BNF) voir

Retrouvez ci-dessous une liste non exhaustive de ses travaux.

Travaux de Narcisse GABILLAUD
Cette liste n’est pas exhaustive
Les liens peuvent devenir des liens morts selon le site cible
SHSDS: Société historique et scientifique des Deux-Sèvres

Sujet Source / Lien Fichier
3 Jolis sites naturels: Pyraume, La Roche des Gats, Le Chêne Rond GALLICA (BNF)- SHSDS – janvier 1907 : Lien PDF
L’Homme préhistorique: DE CHÂTILLON SUR SÈVRE A CHOLET GALLICA (BNF)- L’Homme préhistorique : revue mensuelle illustrée d’archéologie et d’anthropologie préhistoriques – Décembre 1907 : Lien PDF
La maison noble d’Aubert et ses anciens possesseurs GALLICA (BNF)- SHSDS – janvier 1907 : Lien PDF
Découvertes archéologiques à la Barbinière de Moulins GALLICA (BNF)- SHSDS – janvier 1909 : Lien PDF
Le BALNÉAIRE de Station Gallo-romaine de la Barbinière GALLICA (BNF)- SHSDS – janvier 1910 : Lien PDF
Les SICOTEAU, ALIAS CICOTTEAU, Segneurs de la Touche et de La Martinière GALLICA (BNF)- SHSDS – janvier 1911 : Lien PDF
De Châtillon-sur-Sèvre à Cholet – Carillons et Gavottes GALLICA (BNF)- SHSDS – janvier 1912 : Lien PDF
La Station Gallo-Romaine de La Barbinière GALLICA (BNF)- Bulletin Archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques – janvier 1912 : Lien PDF
Camps et enceintes des Deux-Sèvres GALLICA (BNF)- SHSDS- 1912 : Lien PDF
L’Ouest chelléen
Les enceintes préhistoriques du Châtillonnais
GALLICA (BNF)- Nouvelles études d’archéologie préhistorique- 1912 : Lien PDF
La Blandinière et notes sur l’Histoire régionale du Protestantisme GALLICA (BNF)- Le Pays de l’Ouest: Poitou, Saintonge… – 1913 : Lien PDF
La Blandinière et notes sur l’Histoire régionale du Protestantisme suite et fin GALLICA (BNF)- Le Pays de l’Ouest: Poitou, Saintonge… – 1913 : Lien PDF
Une lampe romaine du Pays martagnais GALLICA (BNF)- SHSDS – janvier 1922 : Lien PDF
Les Jos héroïques Petit Livret à la mémoire de 3 « Joseph », soldats de la 1ère Guerre Mondiale PDF

Sites de Référence

Les commentaires sont fermés.